Résumé de l'observation d'ovni - Lausanne (Vaud) - 7 mars 1998

Date: 
7 mars 1998
Heure: 
01:30
Lieu: 
Lausanne
Canton: 
Vaud
Durée de l'observation: 
Non précisée
Nombre de témoin(s): 
1
Nombre d'objet(s): 
1
Classification Hynek: 
Lumières Nocturnes
François Jeggli nous raconte l'aventure d'une interprète de conférence, Anne C., âgée d'une trentaine d'années, dont il dit ceci : "Je la connais bien, elle était l'une de mes élèves à Genève, il y a deux ans. C'est une jeune femme drôle, intelligente, ne connaissant rien au phénomène OVNI. Pour moi, sa bonne foi ne peut être mise en doute. J'ai obtenu son son témoignage par téléphone; elle a relu et approuvé par fax le texte qui suit ".

Le samedi 7 mars à 01h30, en rentrant d'un match de handball entre Lausanne et Nyon sur l'autoroute A1, elle aperçoit des lumières sur sa gauche, vers le lac, mais n'y prête guère attention, pensant à un skytracer.

Deux minutes plus tard, elle revoit le phénomène, mais beaucoup plus près d'elle. Elle estime la distance à environ 300m, le situant entre l'autoroute et la rive du Léman. Ce phénomène a une forme ovoïde sans contour; seules les lumières blanches, tournantes, comme des hublots, sont visibles, avec des faisceaux qui partent vers l'extérieur. Le phénomène lumineux mesure environ 10 cm de large à bout de bras. Il évolue à une vitesse identique à celle de la voiture. Anne C. ne s'arrête pas. Le phénomène s'éloigne par moments, et devient alors plus flou.

Arrivé à Nyon, elle va témoigner à la gendarmerie, invitant le gendarme de service à venir voir le phénomène au-dessus du lac. Celui-ci refuse, car il est seul au standard, et la patrouille est partie.

Anne C. revoit ensuite le phénomène au-dessus du lac, mais beaucoup plus grand, et plus loin : peut-être à 5 km d'elle; sa taille apparente est alors de 15 cm à bout de bras, et on voit toujours des faisceaux de couleurs blanche. On pourrait alors penser à un skytracer; mais Anne C. ne le croit pas.

Rentrée chez elle, elle appelle une amie, qui ne distingue qu'une lumière lointaine : le phénomène est trop éloigné sur le lac, pour être clairement visible. Anne C. a un appareil photo chez elle, mais elle ne pense pas à s'en servir.
Source
Livre/revue
Lumière Dans La Nuit, n°351, pp. 25-26.

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus