Au dossier des soucoupes volantes - Avion ou engin inconnu?

1er septembre 1954
Au dossier des soucoupes volantes - Avion ou engin inconnu?
(Réd.) - Nous avons reproduit hier le témoignage d'un Lausannois qui, samedi vers 22 h. 55, a distingué un disque lumineux traversant le ciel à une vitesse impressionnante. Et nous avons demandé si d'autres personnes avaient fait la même observation.
Deux de nos lecteurs ont bien voulu s'annoncer.
M. Robert Taillens, villa Andréa, à Mallex, nous écrit ainsi:
« J'ai pu suivre, à l'aide de jumelles, le phénomène indiqué par M. Peirre Grandchamp.
» La soucoupe vue par le narrateur n'était autre qu'un gros avion de transport volant à haute altitude.
» Les lueurs bleuâtres étaient provoquées par les gaz d'échappement des quatres moteurs et les feux de position clignotant étaient visibles.
» Cet appareil venant du nord-ouest se dirigeait vers les Alpes de Savoie.»
Ce matin, M. R.P., de Lausanne également, nous a signalé le même passage. Mais, quand nous lui avons parlé de la lettre de M. Taillens, il a été formel :
« Il ne peut s'agir d'un avion, j'en suis certain! On n'entendait pas le bruit caractéristique des moteurs à quatre temps, mais un vrombissement continu, qui m'a d'ailleurs réveillé tant il était puissant.
» A l'observation - et j'ai une certaine expérience, puisque j'ai fait toute mon école de recrues à Dubendorf - on ne distinguait pas la forme d'un avion, mais très nettement un cercle aux bords luminescents. Il m'a semblé en outre que l'engin s'arrêtait quelques secondes, puis montait pour disparaître du côté de la Dent d'Oche. Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est la vitesse extraordinaire de l'appareil, nullement comparable à celle des plus rapides avions à réaction.
» A noter que, la même nuit, vers 1 h. 40, j'ai de nouveau entendu ce bruit, mais beaucoup moins prolongé.»
Ainsi, deux opinions s'affrontent nettement: avion ou autre engin ? On ne sait pas, d'autant plus que, à l'aéroport de Cointrin, où nous venons de téléphoner, on nous a aimablement répondu que le trafic aérien était trop intense, dans la nuit du 28 au 29, pour qu'on puisse préciser si un gros transport a passé au-dessus du lac à 22 h. 55...
Le débat reste donc ouvert, et nous ferons volontiers état de nouveaux témoignages sur ce phénomène nocturne.
Source: 
Feuille d'Avis de Lausanne

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus