Hallucination collective, météores ou engins russes?

12 septembre 1946
Hallucination collective, météores ou engins russes?
L'état-major suèdois cherche à percer le mystère des fusées qui survolent la Scandinavie.
Plus de deux mille fusées "fantômes" ont été signalées ces mois derniers au-dessus de la Suède. Notre confrère anglais, le Daily Mail, a chargé son collaborateur, Alexander Clifford, de faire, à ce sujet, une enquête dont nous reproduisons ci-dessous les points saillants.
Suivant une dépêche de Stockholm du journaliste anglais, les phénomènes observés rendent perplexes les milieux scientifiques. Dans certains cercles, on les attrubue à une hallucination collective. Pour d'autres, il ne s'agit que de météores ou de ballons lumineux destinés à des expériences de météorologie. Si l'on en plaisante sur les scènes de musichall, les états-majors suèdois et danois prennent la chose aux sérieux et ont fait ouvrir une information. Un journla de Copenhague a promis une prime importante à la première personne qui lui apporterait une photographie indiscutable du phénomène, si phénomène il y a.

~~~

M. Clifford rapporte qu'un bon nombre des quelques deux mille ballonnets lumineux signalés ont été vus par des témoins dignes de fois. "Voici, dit-il, les faits sur lesquels s'accordent presque tous ces témoins :
1. Les projectiles sont en forme de cigares;
2. Des flammes sortent de leur queue. La couleur en est orange mais certains ont parlé de vert;
3. Ils voyagent à une hauteur de 300 à 1000 mètres;
4. Leur vitesse est à peu près celle d'un avion. Certains disent un avion plutôt lent. D'autres le comparent à un "Mustang" dont le train d'atterrissage serait replié;
5. Ils ne font pas de bruit à part un léger sifflement.
En réalité on dirait des V2 silencieux, se comportant comme des V1. Personne n'a parlé d'ailes, mais certains ont vu des ailerons. Et voilà où la science entre en jeu pour déclarer la chose impossible. Aucun projectile sans aile ne pourrait voler si lentement, surtout en silence. Il y a d'autres faits à ajouter. On a parlé d'explosions et certains ont cru voir la fusée exploser tout entière. il y a eu des fenêtres brisées en Suède méridionale. Mais le point sur lequel insistent tous les témoins est la lumières éblouissante qui accompagne l'explosion.
M. Clifford mentionne qu'à une certaine époque ces bombes fantômes semblaient se diriger du sud-est au nord-ouest, mais les premières ont été signalées en mai dernier à l'extrême nord de la Scandinavie et, d'une façon générale, leur trajet s'est déplacé petit à petit vers le sud. Les plus récentes ont été observées au Danemark.
Ce qui est curieux c'est que l'on n'a pu, jusqu'ici, découvrir aucune pièce à conviction. Là où les explosions ont eu lieu, on a fait faire des recherches, des fouilles, mais on n'a jamais rien trouvé.
Trois témoins différents ont vu une fusée tomber dans le lac Kalix, à l'extrème nord de la Suède. L'état-major suédois a fait drainer le lac. On n'a rien trouvé.
Quelques fragments de métal carbonisé trouvés sur la plage de Sundsvall, au nord de Stockholm, sont les seules preuves tangibles découvertes jusqu'à présent.

~~~

Voilà les faits. Maintenant, voyons les théories.
Ces projectiles - d'après les personnalités qui croient à l'existence des projectiles - seraient lancés par les Russes et auraient été mis au point depuis la fin de la guerre par des savants allemands. A cette occasion, il est rappelé que les Allemands comptaient pouvoir envoyer des fusées sur l'Amérique, vers 1947, et qu'ils avaient déjà poussé assez loin la construction d'un V2 ayant une portée de plus de 600 kilomètres.
Les bombes fantômes actuelles auraient une portée de plus de 900 kilomètres.
L'opinion générale, en Suède, est qu'elles sont dirigiées par radio. Etant donné qu'aucune n'est encore tombée en Scandinavie, l'opinion a été émise qu'elles sont capable de virer et de retourner à leur base. Mais il n'y a pas de raison que leur trajet ne soit pas déterminé avant leur départ par quelque mécanisme interne.
Certaines auraient été lancées de Peenemunde, la station d'expérience de l'Allemagne septentrionale, où les V ont vu le jour, d'autres des grandes îles de Dago et Oesel, au large de la côte ouest de l'Estonie.

~~~

Mais les Suèdois se demandent: pourquoi notre espace aérien a-t-il été choisi pour ces expériences ?
La Russie, pourtant, offre un champ assez vaste où il serait plus facile de vérifier les résultats. Y a-t-il là-dessous une intention voulue?
Là encore, on ne peut répondre que par des hypothèses. Les plates-formes de lancement de Peenemunde étaient dirigées vers le nord et les Russes s'en serviraient tout simplement, expérimentant en public - mais en plein mystère - un projectile qui ne laisse pas de trace et défie en apparence plusieurs lois scientifiques.
M. Clifford déclare enfin que la plupart des Suèdois ont renoncé à penser que ces bombes étaient volontairement dirigées contre la Suède pour l'intimider et il conclut :
"Les Suèdois contemplent leurs cieux avec un certain malaise et essayent de percer le mystère des bombes fantômes. Mais pendant ce temps, les Russes, eux, savent et ils doivent bien rire quand ils lisent des articles comme celui-ci."
Source: 
Feuille d'Avis de Neuchâtel

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus