La soucoupe volante était une fermière et les Martiens... des vaches

15 mai 1957
La soucoupe volante était une fermière et les Martiens... des vaches
ALBERT. - Un réfugié hongrois, M. Michel Fekete, 29 ans, poseur de voies, regagnait vendredi soir, vers 22 h. 50, à bicyclette, son domicile à Beaucourt-sur-Ancre. Il fut subitement, selon ses dires, aveuglé par une lumière et aperçut, à travers la haie qui borde le chemin, quatre individus de petite taille, vêtus d'imperméables gris-beige, qui se précipitaient vers lui.

Il prit la fuite à toutes pédales et alerta M. Lepot, garde-barrière, et ses voisins immédiats. Tous virent effectivement, non loin de la route, un engin bizarre qui s'élevait suivant un angle de 45 degrés en émettant des lueurs rouges et blanches: une soucoupe volante.

Alertés peu après, les gendarmes d'Albert relevaient sur la route des traces suspectes.

Au petit jour, les représentants de l'ordre revenaient sur les lieux, puis se rendaient chez le maire, M. Chatelain, fort intrigué de ce remue-ménage de journalistes et de radio-reporters.

Mis au courant, M. Chatelain s'exclamait aussitôt:
-Mais c'est ma femme, la soucoupe volante...

Mme Chatelain, qui venait en effet de perdre l'une de ses vaches par suite du «gros ventre», avait voulu, vendredi soir, s'assurer que ses bêtes se portaient bien dans le champ de luzerne où elles paissaient en bordure de la route.

Munie d'une lampe tempête dont le verre arrière est rouge, et vêtue d'un imperméable beige, elle s'était rendue ainsi de vache en vache sans se préoccuper des lueurs blanches et rouges qu'envoyait dans la nuit sa lanterne.

Ainsi, tout devenait clair: la soucoupe volante était la fermière, les Martiens aperçus par le crédule Hongrois... des vaches.
Source: 
L'Impartial

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus