Le mystère du "ballon de rugby volant" reste entier

2 décembre 2003
Le mystère du "ballon de rugby volant" reste entier
Aucune trace de l’ovni aperçu par trois personnes vendredi dernier. Les spécialistes en dépiégeage de la police cantonale n’ont rien repéré de suspect. Un ufologue averti donne son avis.

«Le mystère reste entier.» A la police cantonale, malgré les investigations de spécialistes en dépiégeage, on n’en sait pas plus sur l’ovni aperçu en fin de semaine dernière à Froideville (24 heures du 29 novembre). Les deux gendarmes dépêchés sur place n’ont rien constaté, si ce n’est une baisse de tension électrique dans tout le village, au moment de l’apparition. Ils ont fait du porte-à-porte. Plusieurs habitants leur ont dit avoir entendu un ronronnement suspect. Trois d’entre eux affirment avoir vu le «ballon de rugby volant». Ce sont eux qui ont appelé la police, sur le coup de midi. Du ballon donc, plus de traces. Et à défaut, c’est la rumeur qui s’est bien vite propagée au-delà des frontières villageoises, titillant les amateurs d’objets volants non identifiés. «En Suisse, il est rare de recueillir de tels témoignages.

On est plutôt timide de nature. Que trois personnes aient délibérément appelé la police est significatif. Il a dû se passer quelque chose à Froideville», estime l’un d’eux.

Il s’appelle Pierre Blanchoud.
Le Vaudois étudie le phénomène ovni depuis cinquante ans.

Que penser de ce ballon de rugby qui se déplace verticalement, en ronronnant devant les fenêtres des ménagères? Pierre Blanchoud est catégorique sur la forme. Elle est fréquente dans ce genre d’apparitions. «La taille de l’objet est plus rare. Les petits engins observés sont normalement des boules, comme des petits soleils.» Pour ce qui est du ronronnement, là aussi, c’est tout à fait normal dans le monde des ovnis. Tout comme le fait que les appareils ménagers se soient éteints ou allumés spontanément. «Cela veut dire que l’engin dégageait une très grande source d’énergie.»

Pierre Blanchoud s’est rendu à Froideville ce week-end. Pour voir. Il a croisé un homme qui déployait un parapente miniature sur le sol. Une explication plausible? Rationnelle? «Un grand pourcentage d’apparitions inexpliquées est finalement explicable. Je ne me prononcerai pas sur le cas de Froideville. Il me faudrait des témoignages directs et détaillés. Il reste toutefois des cas où il n’y a aucune explication.» Pierre Blanchoud en sait quelque chose. Il a personnellement été témoin d’un cas troublant. Il s’agissait de lumières. Un ovni? «Non. Je ne le définirai pas comme tel. En fait, je ne sais toujours pas ce qui s’est passé. Cela reste une énigme.»

LAURENT ANTONOFF



«Je les ai vus à Froideville»

INTERVIEW EXPRESS de Philippe Michou, dit PM Sigma, témoin.

— Vous affirmez avoir vu des ovnis à Froideville?

— Parfaitement. Tout a commencé en janvier 1983. J’habitais dans le village. J’ai vu des lumières dans un champ, devant la maison. C’est tout. Cela a recommencé en août de la même année. Le 6 et le 9 peu après minuit. L’engin avait à chaque fois une forme d’œuf renversé. Maximum 80 centimètres de long pour 30 centimètres de diamètre. Il flottait avec un léger bourdonnement.

— Vous avez été témoin d’autres apparitions?

— Oui. Le 15 août de la même année. Le soir. J’ai vu trois phares jaunes au-dessus de la forêt. J’ai appelé ma femme et ma belle-fille. J’ai répondu aux signaux avec une lampe torche. On a communiqué. Trois quarts d’heure plus tard, le vaisseau est apparu. Il faisait bien 15 mètres de diamètre à la base. Il avait une forme d’igloo. Il était rouge orangé. Cela a duré une vingtaine de minutes. Je me suis approché pour voir. Pour toucher. Je me suis alors heurté à un mur de lumière. C’était l’apparition la plus significative. J’en ai eu bien d’autres encore après. J’ai même rencontré Roy Thinnes, le héros de la série Les envahisseurs, sur un plateau de télévision à Paris!

— Pourquoi ces phénomènes se produisent-ils à Froideville?

— Il y a une ligne à haute tension qui les attire. Peut-être aussi une balise en profondeur. Qui ils? Je ne parle pas d’extraterrestres. Je parle de gens venus d’ailleurs. Les petits engins observés sont sûrement des appareils télécommandés qui proviennent de vaisseaux plus gros.

L. A.
Source: 
24heures

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus