Le phénomène OVNI suscite l'intérêt du CNES

3 septembre 1977
Le phénomène OVNI suscite l'intérêt du CNES

Paris, 2 (AFP). - Le Centre national d'études spatiales français (CNES) va créer un groupe d'études des phénomènes aérospaciaux non identifiés (GEPAN) dont le but n'est pas de traquer les "soucoupes volantes", mais d'étudier scientifiquement certains phénomènes physiques inexpliqués dont de nombreux observateurs apportent le témoignage.
Il ne s'agit donc pas pour le Centre national d'études spatiales de s'interroger sur l'existence des extra-terrestres. Cette mission, il la laisse aux Américains et aux Soviétiques qui lancent des messages à l'intention des ces "autres civilisations" grâce à de gigantesques antennes de radio ou à des sondes spatiales comme les "Pionner" dans le passé et plus récemment "Voyager".
Avec le GEPAN, le CNES va analyser et traiter avec les moyens les plus modernes les témoignages d'observation de phénomènes proches de la terre que l'on ne peut attribuer ni à des ballons sondes, ni à des lancements de satellites, ni à des évolutions d'avion, ni à des météores, ou à des phénomènes optiques connus (foudres, aurore boréale, nuage), physiques ou électriques qui prennent naissance dans la haute atmosphère.

Source: 
Journal de Genève

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus