Les fusées fantômes dans le ciel suédois troublent la population

14 août 1946
Les fusées fantômes dans le ciel suédois troublent la population
Le communiqué de l'état-major sur les mystérieux projectiles aperçus constamment depuis le début de juillet dans de nombreuses régions de la Suède n'a pas apprté de véritables éclaircissements sur cette question qui continue à profondément intriguer l'opinion. Les informations fournies par le public sont souvent erronées et sont le fruit d'un état de psychose, mais le communiqué reconnaît que "certains phénomènes proviennt vraisemblablement d'une ou de plusieurs espèces de fusées". On n'a pas encore pu trouver la pièce provenant avec certitude de ces engins, mais on espère pouvoir repêcher un projectile tombé dans un lac du Norrland. Les travaux sont rendus très difficiles à cause d'une vase abondante.
Peu après la communication de ce communiqué, les rapports affluèrent à nouveau concernant de nouvelles observations. Un officier d'aviation vit une grosse boule de feu suivie d'une flamme jaune se diriger vers le sud à une grande vitesse et à une hauteur supérieure à 500 mètres. D'autres observations furent faites et les projectiles aperçus volaient parfois à une hauteur de quelques mètres seulement au-dessus du sol.
Les fusées mystérieuses sont devenues un sujet général de conversation et les journaux y consacrent de longs éditoriaux. Le Stockholm-Tidningen cite l'hypothèse formulée par le publiciste américain Childs qui met ces faits en rapport avec les pourparlers commerciaux actuellement en cours entre la Suède et la Russie. Le journal refuse pourtant de croire à un moyen de pression aussi grossier.

L'inquiétude grandit

Le dimanche soir, des Stockholmiens ont été troublés par une grande quantité de projectiles qui survolèrent la région à une faible hauteur. Ces phénomènes mystérieux ont pris une telle extension que l'inquiétude ne cesse d'augmenter parmi la population. Il est désormais établi qu'il s'agit de bombes volantes, et toutes les autres théories ont été abandonnées.
Les engins se dirigeaient vers le nord. Ils volaient généralement à une hauteur de 200 mètres. Leur forme était celle de torpilles aériennes. Ils dégageaient une flamme claire semblable à celle du magnésium.
Des centaines de rapports sont parvenus dimanche soir à l'état-major. Une nouvelle enquête est rendue nécessaire, d'autant plus que des engins auraient fait explosion en Suède centraile.
Source: 
L'Impartial

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus