Les soucoupes volantes

31 juillet 1958
Les soucoupes volantes
Alamagordo (Nouveau-Mexique), 31 juillet. (AFP) - Le célèbre psychologue suisse Carl Jung a pris à son tour position dans la controverse sur les «soucoupes volantes» ou «objets volants non identifiés»: il ne s'agit pas. estime-t-il, de «simples rumeurs», le fait repose sur des observations réelles.
Dans un article publié par la revue mensuelle de l'APRO (organisation de recherches sur les phénomènes aériens), le docteur Jung déclara qu'il a commencé à rassembler une documention sur les «soucoupes volantes» en 1944 et que ses recherches l'amènent à conclure à l'impossibilité d'une «explication purement psychologique». «Les soucoupes, écrit-il, n'agissent pas en fonction des lois physiques, mais comme libérées de la pensanteur... Elles semblent guidées par des pilotes quasi-humains.»
Le docteur Jung, qui comptait au début du siècle parmi les premiers disciples de Sigmund Feud, mais s'opposa plus tard au père de la psychanalyse, tente également de déterminer les conséquences que pourrait avoir pour les «terriens» une rencontre avec les «êtres très intelligents» d'une autre planète.
«La construction de ces machines, poursuit-il, prouve une technique scientifique immensément supérieure à la nôtre. Nous pourrions être placs dans la position extrêmement précaire de la communautés primitives en conflit avec la culture supérieure des Blancs. «Il pourrait en résulter, conclut le Dr Jung, une catastrophe morale comparable à la ruine des cultures primitives dont nous avons été les témoins.»
Source: 
Feuille d'Avis de Lausanne

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus