Un reporter brésilien a pu photographier une soucoupe volante

10 mai 1952
Un reporter brésilien a pu photographier une soucoupe volante
Les clichés, d'une exceptionnelle valeur, ont été envoyés à l'état-major des forces aériennes de Washington

RIO-DE-JANEIRO, 9 (A.F.P.). - Un disque volant qui sillonnait, mercredi, le ciel de Rio-de-Janeiro a pu être photographié par un reporter brésilien.

Une description du phénomène

RIO-DE-JANEIRO, 9 (A.F.P.). - M. Jack Werley Hugues, attaché militaire américain au Brésil, qui en compagnie d'un représentant du ministère de la marine brésilienne, a examiné les négatifs des photographies sensationnelles du "disque volant", a déclaré : "Il n'y a pas le moindre doute sur l'authenticité de ces photographies".
Le reporter, M. Joao Martins, qui a pris ces photographies au "Barra de Tijuca" - quartier éloigné de Rio-de-Janeiro en bordure de la mer - a fait la description suivante du phénomène :
"Le disque ressemble à un avion se déplaçant sur le côté à une vitesse énorme. Lorsque cet objet, venant de la mer, atteignit la ligne d'horizon, il diminua de vitesse, et décrivit une grande courbe passant à peu près au-dessus de l'endroit où nous étions. Il perdit alors de l'altitude, se balançant comme une feuille qui tombe d'un arbre et de nouveau disparut comme une balle en direction de la mer."
Trois caractéristiques ont été retenues par l'attaché militaire américain : le disque ne faisait pas le moindre bruit, sa grande vitesse et le fait que cette vitesse semblait variable, ce qui semble indiquer qu'il était dirigé par un contrôle radio ou un pilote. Interrogé par des journaliste, M. Werley Hugues a déclaré d'autre part: "Toutes les hypothèses sont permises, y compris qu'il s'agit d'une arme martienne ou d'une autre planète, ou encore d'une arme secrète lancée par une puissance étrangère."
Etant donné l'extrême netteté des photographies prises par le reporter du "Cruzeiro", elles ont été remises à l'ambassade des Etats-Unis à Rio-de-Janeiro, aussitôt après leur publication dans la presse du soir, et seront envoyées dès vendredi à l'état-major des forces aériennes de Washington. Tous les milieux militaires brésiliens et étrangers de la capitale brésilienne s'accordent à reconnaître l'exceptionnelle valeur de ces documents.
Source: 
Feuille d'Avis de Neuchâtel

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus