Un singulier phénomène inquiète l'Amérique

8 juillet 1947
Un singulier phénomène inquiète l'Amérique

Correspondance de Washington par radiogramme. - Durant le week-end, toute l'Amérique marchait le nez pointé vers le ciel, espérant apercevoir d'une manière précise les fameuses assiettes volantes qui sillonnent le ciel américain et dont la présence a été signalée à plusieurs reprises dans diverses régions, surtout les Etats du Nord-Ouest. Selon les derniers récits de témoins oculaires, les assiettes volantes auraient plutôt l'air de baignoires volantes. Leur apparition était signalée pour la première fois dimanche dans le ciel canadien.

L'état-major de l'armée américaine nie formellement posséder aucun avion fusée ni aucun projectile qui puisse être pris pour une assiette volante. Les témoignages sont trop nombreux pour que les autorités militaires puissent se permettre d'écarter l'affaire avec légèrté. Des avions militaires, au nombre de 6, survolent constamment l'Etat de l'Orégon avec l'ordre de surveiller l'horizon. Sur l'aérodrome d'Oakland, en Californie, un avion fusée très rapide est prêt à prendre l'air pour poursuivre les assiettes volantes si elles venaient à être signalées dans les parages de San Francisco. Les appareils militaires sont munis d'un équipement photographique spécial, mais encore aucune prise de vue indiscutable et confirmant le phénomène n'a été faite.

En dernière heure, un rapport parvient à la ville Spokane, dans l'Etat de Washington, selon lequel huit disques aériens auraient été aperçus, ayant chacun la grandeur d'une maison. Les disques auraient atterri en tombant "comme les feuilles des arbres" mais aucune trace n'en a été trouvée sur le sol.

La chute de ces baignoires volantes eut lieu devant dix témoins unanimes.

On apprend que la première personne qui ait aperçu la semaine dernière ces objets dans le ciel était un voyageur de commerce d'un avion dans lequel il voyageait dans l'Etat d'Idaho par temps clair et calme.

Rassurant ses concitoyens un journaliste de Philadlphie, qui est d'origine hogroise, affirme qu'il a vu des "assiettes volantes" analogues dans les plaines hongroises et dans le désert égyptien; il attribue le phénomène à un mirage. Les astronomes de l'observatoire de Philadelphie, n'excluant pas cette possibilité estiment qu'il s'agirait d'un bien curieux mirage. Les rédacteurs scientifiques de la grande presse new-yorkaise parlent d'une illusion d'optique, tous les objets apparaissant comme ronds à grande distance.

Malgré ces explications, l'imagination populaire s'en tient résolument à la thèse que l'on entend au coin des rues, et selon laquelle les Russes se livreraient à des essais afain d'établir la portée de leurs nouveaux projectiles en passant par-dessus le pôle nordique que l'on appelle maintenant le "sommet du monde" et dont certains Américains attendent une attaque.

Pour l'observateur impartial, l'affaire est intéressante, soit comme phénomène fantastique d'hallucination collective, soit comme présage de ce que sera la réaction du peuple américain le jour où il parrendra que la Russie possède des projectiles atomiques.

Source: 
Gazette de Lausanne

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus