Une soucoupe volante se transforme en montgolfière

9 août 1952
Une soucoupe volante se transforme en montgolfière
Sous le titre «Une soucoupe volante sur Lausanne?» nous rapportions hier matin les impressions d'une lectrice qui, le soir du 1er août, avait eu le privilège d'assister, avec les personnes de son entourage, à une étrange apparition dans le ciel. Sans en tirer de conclusion définitive, notre lectrice racontait ce qu'elle avait pu observer.

Il semble bien que le mystère de cette étrange apparition est éclairci. Voici ce que nous écrit à ce sujet un autre lecteur, M. Jean Perrenoud, ancien assistant à l'Observatoire de Neuchâtel:

Avouerais-je que le soir du 1er août, en lâchant une montgolfière, j'ai pensé qu'il pourrait bien paraître un article dans le genre de celui de «Une soucoupe volante sur Lausanne?» - Oui, et d'autant plus volontiers que les apparences devinrent semblables, à s'y méprendre, à ce qu'on imagine être un objet de cette sorte. Vous me permettrez de donner ici l'explication des observations de votre correspondante.
Lâchée à 22 h. 40 min. de La Sallaz sur Lausanne, la montgolfière en question avait un diamètre de 1,1 mètre, ce qui correspond à un volume de 0,5 m3. L'air était chauffé par un mélange d'alcool et de benzine brûlant dans une boîte d'aluminium.
Tel un lampion volant aux dimensions imprévues, le ballon s'éleva régulièrement, resta sur place durant 5 minutes, puis fit route en direction de Rovéréaz (N.-E.). Le ballon était construit de papiers de soie orange et noir. De loin, il prit l'aspect d'un gros point brillant, vacillant; il sembla disparaître dans la nuit peu avant 24 heures, alors que simplement en provision de combustible était épuisée. Je pense qu'il avait alors atteint l'altitude de 1000 mètres. Pour qu'il redescende jusqu'au sol, il faut compter un quart d'heure de vol sans lumière... et je ne sais où il s'est posé.
Reprenons les observations:
-«L'engin» était extrêmement brillant : un peu exagéré...
-Apparition au-dessus des monts d'Evian : effet de perspective, le ballon n'ayant pas quitté la côte suisse.
-«L'engin» ne faisait aucun bruit: exact.
-Forme d'un disque : exact; de loin une sphère paraît un disque.
-Le centre était plus lumineux que le pourtour : exact. Le haut de la flamme atteint le centre du ballon.
-Disparition: exact; correspond à l'extinction.

Pour ceux que la chose amuse, je suis prêt à refaire l'expérience un soir de beau temps.
Sans chercher à me prononcer sur le fond du débat concernant les soucoupes volantes, je tenais  montrer que dans le cas particulier, il n'y avait rien de mystérieux à cette apparition. Point n'est besoin de cloches à vide et d'électricité statique se déplaçant rapidement! Votre correspondante a simplement donné une charmante description de l'invention des frères Montgolfier.
Source: 
Gazette de Lausanne

Pas encore de compte? Inscrivez-vous!

Soutenez le projet en demandant un accès personnel. En plus d'assurer la pérennité du projet, vous bénéficierez de plein d'avantages.
> En savoir plus